Université Paris Dauphine
L'annuaire des Anciens
 
 
Mot de passe oublié ?

L’association des étudiants et des anciens du Master 5234 "Management des Organisations culturelles" (ex DESS-234) de l’Université Paris Dauphine.

Anne-Charlotte Beck

Formation initiale, promotion 1998

jeudi 6 novembre 2008



Après l’Essec (promo 1998) et plusieurs expériences dans la grande consommation et le luxe, Anne-Charlotte Beck recherche une orientation professionnelle rassemblant communication et culture. Elle intègre alors le DESS 234 de Dauphine. S’intéressant tout particulièrement aux questions du mécénat, elle travaille en parallèle au sein de l’Admical (Association pour le Développement du Mécénat Industriel et Commercial), pour qui elle réalise une enquête sur les clubs d’entreprises mécènes en France. Le fruit de cette étude aboutit à la création d’un Guide du mécénat collectif. A la fin du DESS, elle accepte une mission au sein de l’Afaa (aujourd’hui CulturesFrance) au département des arts de la scène, pôle danse, où elle s’occupe notamment du premier festival de danse française à New York, avant d’intégrer fin 2000, le Public Système, en tant que conceptrice-rédactrice.

- En quoi la formation a-t-elle été utile pour toi ? Plus précisément, en quoi dirais-tu que le DESS a été déterminant dans ton parcours professionnel et quels sont les enseignements dont tu attendais le plus ?

J’ai beaucoup apprécié les cours sur le management culturel, le cinéma, mais davantage encore que les apports théoriques, le vrai plus du DESS provient selon moi de la qualité et de la variété des intervenants extérieurs. Le DESS a été un catalyseur de différents centres d’intérêt, il a nourri ma passion pour le spectacle vivant et m’a permis de découvrir la danse contemporaine. Au final, même si je n’ai pas intégré une institution dans le secteur culturel, c’est une rencontre avec un ancien, Frédéric Bedin, directeur général de Le Public Système, qui m’a permis de découvrir l’événementiel et mon métier d’aujourd’hui.

- Quelle fonction occupes-tu aujourd’hui ?

Depuis 2000, je suis donc conceptrice-rédactrice au sein du Public Système (Groupe de communication hors média leader de son marché) au département événements d’entreprise (communication interne, corporate et B to B). De la prise de brief jusqu’à la présentation du projet, je mène à bien les réponses aux appels d’offres de nos clients ou prospects. Mes activités se situent ainsi au carrefour de différentes fonctions : management de projet, réflexion stratégique, conception-rédaction, direction artistique, veille culturelle et tendances, avec une prédilection pour les projets à dimension artistique ou luxe. Une fois que le projet est gagné, je n’interviens sur la production de celui-ci que de manière exceptionnelle (sur des projets d’exception !). Mon domaine d’activité englobe tous types d’événements : lancement de produits, exposition, soirée, convention, team building créatif...

- Ce qui te plaît le plus dans cette fonction ?

La diversité des projets ! Je travaille sur un projet différent en moyenne tous les 15 jours / 3 semaines. Ce métier me permet aussi de puiser dans mes centres d’intérêt (techniques du spectacle, arts graphiques, culture picturale, littéraire, cinématographique…). De plus, il s’agit d’un travail en équipe dont la composition se fait sur-mesure sur chaque projet. Nous faisons en effet très souvent appel à une expertise artistique extérieure (scénographe, metteur en scène, chorégraphe…) ce qui permet des rencontres très enrichissantes. Enfin, il faut aussi être sensible à la nouveauté et à l’affût de toutes les tendances du moment !

- Quelles sont les contraintes liées à ton métier ?

En premier lieu, je citerais le rythme de travail qui comporte de nombreux pics d’activité et une forte irrégularité. Il faut savoir gérer son stress, être autonome et débrouillard. Ensuite, je trouve que mon salaire n’est pas très élevé, même s’il peut paraître plus attractif que certaines des rémunérations proposées dans la culture !

- Vers quelle évolution professionnelle souhaites-tu t’orienter dans les 3 à 5 ans qui viennent ?

Pour les années qui viennent, je prospecte plusieurs pistes : travailler pour un bureau de style à la recherche de nouvelles tendances, rejoindre un annonceur du secteur du luxe au sein de la Direction de la communication… je pense également à me replonger dans les problématiques du mécénat ou à monter des séminaires autour de l’art pour des Top managers… Tout cela est en train de mûrir.

- Quel conseil donnerais-tu aux promotions actuelles et futures ?

Multiplier les rencontres et les prises d’informations et ne pas se faire d’idées préconçues sur les disciplines artistiques, idem pour les secteurs professionnels : il faut rester ouvert avant tout ! Et il arrive souvent que l’on se retrouve à un poste dont on ignorait l’existence. Il n’est donc pas exclu qu’on puisse s’épanouir dans un métier auquel on n’avait jamais songé auparavant !

Association des étudiants et des anciens du Master 2 professionnel 5234 "Management des Organisations Culturelles" de l’Université Paris Dauphine.
Contact : association@dauphineculture.fr


Informatiques et libertés En application de la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès et de rectification des données nominatives vous concernant. Vous pouvez exercer ce droit en écrivant à l’adresse suivante : Dauphine Culture c/o Maison des associations du 1er arrondissement 5 bis Rue du Louvre 75001 Paris ou par mail : association[@]dauphineculture.fr